Théorie Dodo Bird Verdict

De Wiki Pnl
Aller à : navigation, rechercher

Le terme Dodo Bird Verdict désigne la thèse selon laquelle les principaux modèles de psychothérapie auraient tous une efficacité équivalente. Le terme Dodo Bird Verdict, signifiant « verdict de l'oiseau dodo », est emprunté à un passage d’Alice au Pays des merveilles, dans lequel l'oiseau dodo déclare à l'issue d'une course que tous les candidats ont gagné et méritent un prix. Ce phénomène paradoxal a été mis en évidence par Saul Rozensweig en 1936. Selon lui, toutes les psychothérapies seraient efficaces et auraient une efficacité comparable. Une étude sur l'efficacité des psychothérapies réalisée par Lester Luborsky en 1975 confirma cette hypothèse lança un large débat ainsi qu'une série d'études contradictoires. Les partisans du Dodo Bird Verdict s'appuient sur une théorie dite théorie des facteurs communs. Cette théorie explique l'équivalence des résultats de toutes les psychothérapies en s'appuyant sur les ressemblances entre les approches. Ces ressemblances formeraient des facteurs d'efficacité plus lourds que les différences entre les approches. Les facteurs communs, expliquant l'essentiel des résultats, concerneraient essentiellement la qualité de l'alliance thérapeutique, c'est-à-dire l'attitude positive des patients envers la thérapie, l'attitude chaleureuse et supportive du thérapeute, ainsi que la constance du cadre thérapeutique. Un des intérêts du débat autour du Dodo Bird Verdict a été de faire prendre conscience de questions qui traversent l'ensemble du champ de la psychothérapie telles que celles de l'alliance thérapeutique ou du consentement éclairé[1], qui peuvent, en effet, possiblement s'appliquer à chacune des techniques psychothérapeutique. Ce type de théorie plaide pour le maintien d'une diversité de thérapies et l'indication des traitements en fonction des préférences des patients plutôt qu'en fonction de leurs pathologies. En effet un patient démontrant une attitude positive envers un certain type de thérapie auraient de plus grandes chances de bénéficier de résultats positifs. Le Dodo Bird Verdict reste néanmoins un construit statistique qui peut être contredit par certaines situations particulières. Certaines attitudes psychothérapeutiques communes à de nombreuses formes de thérapie et généralement efficaces peuvent ainsi s'avérer dangereuses ou particulièrement contre-indiquées dans le cas de certains patients fragiles ou sensibles à l'alliance thérapeutique sur un mode pathologique.

Notes et références

  1. MARTA J. & LOWY F.H, Le consentement éclairé : un atout pour la psychothérapie ?, in Canadian journal of psychiatry, 1993, vol. 38, no8, p.547-551. [1].