Styles d'apprentissage : Différence entre versions

De WikiPNL
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Le '''style d'apprentissage''' dépend de ses habitudes dans sa manière d'apprendre. C'est une conception controversée en PNL. Ce concept de styles d'apprentissage renv... »)
 
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Ce concept de styles d'apprentissage renvoie aux méta-programmes. Est-ce que l'apprenant serait, visuel/auditif/kinesthésique, global/détail, procédure/option... ? Des conceptions proches co-existent dans d'autres démarches comme les intelligences multiples (linguistique, logico-mathématique, musicale, environementale, relationnelle...), la gestion mentale (visuel/auditif), cerveau gauche/cerveau droit... Ces conceptions défendent<ref>Michaël Grinder</ref> l'idée que l'enseignant devrait s'adapter au style privilégié d'apprentissage de l'enfant. Par exemple, montrer aux visuels, expliquer aux auditifs et faire manipuler aux kinesthésiques.
 
Ce concept de styles d'apprentissage renvoie aux méta-programmes. Est-ce que l'apprenant serait, visuel/auditif/kinesthésique, global/détail, procédure/option... ? Des conceptions proches co-existent dans d'autres démarches comme les intelligences multiples (linguistique, logico-mathématique, musicale, environementale, relationnelle...), la gestion mentale (visuel/auditif), cerveau gauche/cerveau droit... Ces conceptions défendent<ref>Michaël Grinder</ref> l'idée que l'enseignant devrait s'adapter au style privilégié d'apprentissage de l'enfant. Par exemple, montrer aux visuels, expliquer aux auditifs et faire manipuler aux kinesthésiques.
  
Dans une démarche PNL, on peut d'abord s'accorder au style favori de l'apprenant, mais surtout guider l'apprenant vers les stratégies efficaces pour apprendre.
+
Dans une démarche PNL, on peut d'abord s'accorder au style préféré de l'apprenant pour favoriser le rapport, mais surtout guider l'apprenant vers les stratégies efficaces pour apprendre.
  
[[Alain Thiry]]<ref>''Vérités et contre-vérités sur la PNL'', Alain Thiry, éd. InterActif, Gembloux (Belgique), 2018, p. 35-37.</ref> considère que ses conceptions des styles d'apprentissage limitent les apprenants. Il prend comme exemple l'impossibilité de faire manipuler, par un "kinesthésique", des concepts philosophiques. Pour lui, ces styles d'apprentissage reviendrait à dire qu'un kinesthésique a peu de chance de maîtriser la philosophie, alors qu'il peut bien sûr y arriver mais avec la bonne stratégie que l'école devrait lui apprendre.
+
[[Alain Thiry]]<ref>''Vérités et contre-vérités sur la PNL'', Alain Thiry, éd. InterActif, Gembloux (Belgique), 2018, p. 35-37.</ref> considère que ses conceptions des styles d'apprentissage limitent les apprenants. Il prend comme exemple l'impossibilité de faire manipuler, par un "kinesthésique", des concepts philosophiques. Pour lui, ces styles d'apprentissage reviendrait à dire qu'un kinesthésique a peu de chance de maîtriser la philosophie, alors qu'il peut bien sûr y arriver, mais avec la bonne stratégie cognitive que l'école devrait d'ailleurs lui apprendre.
  
 
{{Référence}}
 
{{Référence}}
 
[[Catégorie:Pages]][[Catégorie:Concepts]][[Catégorie:Domaines d'application]][[Catégorie:Pédagogie]]
 
[[Catégorie:Pages]][[Catégorie:Concepts]][[Catégorie:Domaines d'application]][[Catégorie:Pédagogie]]

Version actuelle en date du 8 octobre 2019 à 08:54

Le style d'apprentissage dépend de ses habitudes dans sa manière d'apprendre. C'est une conception controversée en PNL.

Ce concept de styles d'apprentissage renvoie aux méta-programmes. Est-ce que l'apprenant serait, visuel/auditif/kinesthésique, global/détail, procédure/option... ? Des conceptions proches co-existent dans d'autres démarches comme les intelligences multiples (linguistique, logico-mathématique, musicale, environementale, relationnelle...), la gestion mentale (visuel/auditif), cerveau gauche/cerveau droit... Ces conceptions défendent[1] l'idée que l'enseignant devrait s'adapter au style privilégié d'apprentissage de l'enfant. Par exemple, montrer aux visuels, expliquer aux auditifs et faire manipuler aux kinesthésiques.

Dans une démarche PNL, on peut d'abord s'accorder au style préféré de l'apprenant pour favoriser le rapport, mais surtout guider l'apprenant vers les stratégies efficaces pour apprendre.

Alain Thiry[2] considère que ses conceptions des styles d'apprentissage limitent les apprenants. Il prend comme exemple l'impossibilité de faire manipuler, par un "kinesthésique", des concepts philosophiques. Pour lui, ces styles d'apprentissage reviendrait à dire qu'un kinesthésique a peu de chance de maîtriser la philosophie, alors qu'il peut bien sûr y arriver, mais avec la bonne stratégie cognitive que l'école devrait d'ailleurs lui apprendre.

Notes et références[modifier]

  1. Michaël Grinder
  2. Vérités et contre-vérités sur la PNL, Alain Thiry, éd. InterActif, Gembloux (Belgique), 2018, p. 35-37.