Négociation de parties

De Wiki Pnl
Aller à : navigation, rechercher


Contexte d'utilisation

C'est une technique de changement basée sur la négociation.

La négociation entre parties est une technique qui permet d'installer un cadre de négociation interne lorsque l'on se sent tiraillé entre deux (ou plus) aspirations. Comme si on se sentait ballotter alternativement entre deux critères ou que l'on sent bien que l'on privilégie toujours un besoin au détriment d’un autre. Dans la stratégie PNL, la négociation entre parties se situe dans le cadre d'un objectif qui bloque. Dans l'état présent, il s'agit avant tout d'un comportement ou d'un processus interne et la personne a conscience de critères satisfaits et de critères insatisfaits. On appelle "partie de soi" chacune de ces aspirations ou moteurs internes.

Finalité de la technique

Il s'agit d'une négociation. La finalité est de :

  • Installer un cadre de négociation gagnant-gagnant entre deux protagonistes (conflit externe) ou deux parties de soi (conflit interne)
    • soit les 2 parties sont à égalité mais sont en opposition
    • soit l’une est très dominante par rapport à l’autre et elle l’empêche de satisfaire son critère
  • faciliter la prise de décision
  • faciliter l’écologie après une décision

La méthode peut se résumer avec 3 grandes phases ou « rounds » de négociation :

  • 1ère phase : que la personne reconnaisse l’importance de chacune de ses parties : Séparer les parties en conflit puis Identifier les besoins recherchés par chacune(leurs Intentions Positives) et les apprécier
  • 2nde phase : Les amener à se reconnaître mutuellement et à apprécier l’intention positive de l’autre, Identifier un objectif global commun entre elles pour la personne
  • 3ième phase : Mettre en place une coopération entre elles dans le cadre concret de l’objectif contextualisé au départ.

N.B. : si le conflit est fort, identifier les 2 parties et amener la personne à reconnaître les intentions positives de chacune d’elles correspond déjà à des étapes importantes. Permettre à chaque partie de se sentir reconnue par la personne et reconnaître l’intention positive de l'autre partie est une autre grande étape qui peut prendre du temps et nécessiter une pause d'assimilation constructive.

Technique

Identifier la situation

Où la personne se sent tiraillée entre 2 pôles. Par exemple, envie d'accepter un nouveau travail et la réticence à devoir déménager. Envie d'arrondir les angles et besoin de s'affirmer, mieux vivre une décision prise.'' Amener la personne à nommer les enjeux de la situation, le contexte,les 2 pôles. Les identifier comme deux parties de la personne et l'inviter à donner une place (un siège) à chacune d'elle. Informer la personne qu'elle s'associera alternativement à chacune d'elle.

1ière PHASE RECONCILIER LA PERSONNE AVEC SES PARTIES

  • Rencontre avec la partie 1 : identification de l’intention positive / se donner un nom

Inviter la personne à se déplacer pour s’installer sur le siège choisi pour la première partie et à se centrer comme si elle était cette partie d'elle-même.

En s'adressant à elle, en tant que partie, lui demander ce qu'elle veut pour la personne dans le contexte donné. En recherchant ses critères. (Question : toi cette partie de "X.." que veux tu pour X ? en quoi est-ce important pour X ? : identifier l'intention positive de la partie. Inviter la partie à se donner un nom (n'accepter qu'un nom neutre "la vie" ne laisserait aucune place à l'autre, ou "échec" ou "l'égoïste" portent un jugement)

  • retour à la chaise de la personne et reformuler ce qui a été dit

Réassocier à la personne et vérifier que celle-ci valide bien que cette partie a une intention positive pour elle, qu’elle l’accepte donc et l’en remercie. (Au besoin préciser la différence entre l’intention positive (la fonction utile) et la façon dont la partie s’y prend pour la réaliser, ce qui correspond au comportement critiqué), par exemple une partie qui répète en interne "tu es nul, tu ne vas pas y arriver et son Intention positive qui est une recherche d'estime de soi en évitant toute erreur". On peut avoir besoin de quelques allers-retours entre la partie et la personne si un « contentieux » important existe entre les 2.

  • Idem partie 2

2nde PHASE RECONCILIER LES PARTIES ENTRE ELLES

  • Reconnaissance mutuelle des deux parties et définition d’un objectif commun

Nouvel aller retour. Partie 1 (guidage de réassociation à la partie).

  • Reformulation des étapes préalables, en particulier de la reconnaissance par la personne de sa propre intention positive. Vérification et accueil du ressenti de la partie (plus il y avait une incompréhension entre la personne et la partie, plus cet accueil est important).
  • Connaît-elle l’existence de l’autre partie ? Reconnaît-elle son intention positive ? Perçoit-elle leur complémentarité dans la personne ? Voit-elle combien elles concourent à un objectif commun pour la personne (qui peut être exprimé de façon très globale, ex : chacune cherche la paix, le bien être, l’épanouissement... pour X, ...).

Retour chaise de la personne, reformuler et remercier.

  • Idem partie 2

3ième PHASE ABOUTIR A UN ACCORD CONCRET DE COOPERATION

  • Négocier avec chaque partie dans le cadre concret de l’objectif de départ : ce qu'elle est prête à apporter, ce qu'elle attend de l'autre.

Reformuler les étapes précédentes à chaque partie, leur permettre de sentir ce que cela change dans leur vision de l’autre partie. En alternant le dialogue avec les parties, les inviter à définir dans la situation concrète de l’objectif

  • ce qu'elles peuvent apporter,
  • ce qu'elles attendent de l'autre, de la personne (reconnaissance, écoute).

Bien amener à préciser comment elles communiqueront entre elles, comment elles sauront qu'elles ont obtenu ce qu'elles souhaitent…

  • Si nécessaire installer un contrat précis des engagements mutuels, avec date d'évaluation.

Vérification avec la personne que l’accord conclu lui convient. Ajustements si nécessaires.

  • Réintégration des 2 parties.

Pour clarifier ce conflit interne ,la technique a amené la personne à s'associer successivement à ses différentes parties. Il s'agit de les réintégrer en la personne. Mentalement ou avec l'aide des mains, la personne reprend en elle chacune des parties en l’accueillant et en sentant bien l'endroit et la sensation associée.

NB : A chaque déplacement, le guide rappelle là où se situe la personne entière et invite le sujet à s’associer, soit à lui tout entier, soit à telle partie avec le nom qu’elle s’est donné et en rappelant son intention positive. Il est important que le sujet se sente connecté sensoriellement à chaque fois.

Notes et références