Virus de pensée

De WikiPNL
Aller à : navigation, rechercher

Un virus de pensée est un concept employé par Robert Dilts pour décrire une idée qui génère du négatif. Le mot virus renvoie à la métaphore du mécanisme biologique. C'est donc une idée qui n'a pas d'identité (pas d'ADN) mais qui utilise les identités des gens pour se reproduire, comme les rumeurs, les cognitions négatives, les dialogues internes limitants...

Dits précisait, que dans les processus de modélisation de gens brillants, il était question de ne pas adopter leurs idées néfastes mais seulement ce qui est positif, constructif. Pour faire cette différence, il propose de repérer 3 types d'idées qu'il appelle des virus de pensée :

  1. Les confusions de niveaux logiques.
  2. Les idées qui ne collent pas avec les présupposés de la PNL.
  3. Les idées qui séparent les gens.

Vaccin de pensée[modifier]

Pour arrêter un virus de pensée, il est question de formuler un vaccin de pensée. Celui-ci ne doit pas être l'opposé du virus, car alors il renferme toujours en présupposé le virus. Il faut trouver une formulation qui amène à quelque chose de totalement différent.

Par exemple, face à un cancer, l'idée je vais mourir ne va pas m'aider. Je suis en bonne santé n'est pas mieux car il amène du déni. Un bon vaccin proposé par Dilts pourrait être : La vie est magique, et tant qu'il y a des cellules en vie dans mon corps, tout est possible.

Notes et références[modifier]