Place de la PNL dans les sciences humaines

De WikiPNL
Étoile03.png

La PNL fait partie des sciences humaines, plus précisément de la psychologie appliquée[1] et de la communication.

La PNL[modifier]

Il n'est pas facile de la cerner au sein des différentes approches psychothérapeutiques car elle cherche à modéliser les différentes techniques efficaces et comme celles-ci existent dans toutes les approches alors on trouve des résonances entre la PNL et ces approches :

  • humanistes[2] : en PNL, on est centré avant tout sur le client (cf. Rogers).
  • constructivistes : pour les pnlistes aussi, le client se construit sa réalité en continu. L'association britanique de psychologie a d'ailleurs classé la PNL dans les approches psychothérapeutiques constructivistes.
  • cognitiviste : la PNL est en quelque sorte une méta-cognition qui cherche à modéliser, puis à modifier des stratégies cognitives.
  • imaginative : avec des techniques comme le "pont vers le futur" au même titre que l'hypnose ou la sophrologie... Happer proposait "imaginative" comme une des classifications des psychothérapies.
  • comportementaliste : avec l'usage des techniques de l'ancrage, la PNL s'inscrit aussi dans une conception néo-comportementaliste (cf. Pavlov).

Fondements de la PNL[modifier]

Les 4 grands mouvements en psychothérapie[modifier]

Les 4 grands mouvements en psychothérapie

La PNL est avant tout une démarche humaniste (centrée sur le client, comme la Gestalt-thérapie, l'hypnose ericksonnienne...), qui intègre aussi des éléments du comportementalisme (ancrage) et développe une approche cognitive spécifique (modélisation du vécu, modification et apprentissage de stratégies cognitives). Elle garde un rapport ténu avec la systémique[3].

Notes et références[modifier]

  1. La psychologie appliquée n'est pas à confondre avec la psychologie expérimentale. Celle-ci cherche à réaliser des expérimentations pour prouver des mécanismes psychologiques, alors que la psychologie appliquée cherche à construire des modèles qui donnent des hypothèses de traitement des patients. C'est-à-dire une forme de discours qui soigne - l'art de soigner les aspects psychologiques. Les approches thérapeutiques en font partie, comme par exemple : la psychanalyse, la thérapie familiale, les thérapies cognitivo-comportementales, les thérapies humanistes (Analyse Transactionnelle, Hypnose Ericksonnienne, Gestalt... et la PNL).
  2. Les premières modélisations étaient celles de grands thérapeutes humanistes : Perls (gestalt-thérapie), Erickson (hypnose et thérapie brève), Satir (systémique).
  3. La PNL a modélisé Virginia Satir (systémicienne). De plus, Bandler et Grinder ont modélisé Milton Erickson chez qui Jay Haley et John Weakland, 2 grands de la systémique, ont été en apprentissage aussi. Si on apprend aux mêmes sources, il y a forcément des points communs. Mais il n'y a pas une vraie intégration de la systémique dans la PNL.