Stratégie de Freud

De WikiPNL
Aller à : navigation, rechercher

La méta-stratégie de Freud, telle que décrite dans l'ouvrage de Robert Dilts, provient de ses recherches en hypnose, hystérie et langage qu’il a appliquées à son approche psycho-analytique.

Basant son approche sur la triade : activités inconscientes - symptômes – langage, Freud a imaginé que celle-ci se retrouvait dans les processus créatifs. C’est ainsi qu’il a écrit des articles analysant les processus de certains artistes de génie, tels Michel-Ange et Léonard de Vinci.

Et c’est sur ces articles que Dilts s’est basé pour décoder et modéliser les stratégies de Freud.

Macro-stratégie et micro-stratégies de Freud[modifier]

Sa macro-stratégie transparaît dans l’article sur Michel-Ange, car l’analyse qu’en fait Freud porte tant sur l’homme que sur l’artiste que sur le contexte dans lequel il vivait, la Renaissance italienne.

Tandis que ses micro-stratégies deviennent évidentes alors qu’il s’attache à analyser une œuvre majeure de Michel-Ange : la sculpture de « Moïse ».

Robert Dilts relève d’ailleurs que les stratégies d’observation et d’interprétation de Freud sont très semblables à celles de Sherlock Holmes, bien que ce dernier s’intéressait au « comment » et Freud aux « quoi » et « pourquoi ». De plus, elles se font sur de multiples niveaux.

Protocole « Macro-stratégie de Freud »[modifier]

  1. Définir l’espace problème à explorer. Énumérer l’ensemble des éléments et indices qui s’y rapportent. Mettre en exergue les croyances et postulats qui sous-tendent ces derniers. Les remettre en cause, les recadrer.
  2. Rechercher les éléments et indices qui ne figurent pas dans l’espace problème. Vérifier si leur intégration le ferait évoluer.
  3. Mettre en exergue les caractéristiques de cet espace problème. Prendre en compte les symboles, métaphores et archétypes liés à l’espace problème. En faire émerger de nouveaux.
  4. Construire un nouvel ensemble de postulats et croyances à partir de l’intégration de ces différents détails et symboles. Chercher d’autres preuves confirmant ces nouveaux postulats et croyances afin de les ancrer.

Conclusion sur la macro-stratégie[modifier]

En résumé, Freud utilise, dans ses processus mentaux, ses analyses et ses accompagnements, la triade mentionnée en début de page.

Il y ajoute la capacité – pour lui – et la possibilité - pour ses patients - d’avoir différents points de vue et différentes positions (cf. pages connexes sous un autre nom certainement – à corriger ici) dans le but de (re)mettre du mouvement dans une triade interne qui s'est sidérée à un certain niveau de l'évolution de la personne en raison de ce qu'elle a vécu.

Protocole « Ensemble des micro-stratégies de Freud »[modifier]

  1. S’intéresser à la « structure profonde » sans trop s’attarder à la « structure de surface » de l’espace problème en utilisant le méta-modèle. L’analyser dans son contexte élargi en allant au-delà des interprétations et postulats habituels en deuxième position.
  2. Mettre à jour la suite d’événements ce qui s’est passé et pourquoi, qu’elle soit symbolique ou vécue qui a amené à cet espace problème. Faire émerger les actions (comportement) qui en ont découlé (structure de surface).
  3. Rechercher les détails comportementaux - mêmes infimes ou qui semblent déplacés - n’apparaissant pas dans cet espace problème depuis les première, deuxième et troisième position. En effet, selon les carnets de Freud et l’analyse qu’en fait Dilts, ce sont ces détails-là qui mettent en exergue les éléments clé des processus psychiques en cours : comment, pourquoi, qui et qui d’autre structure profonde.
  4. Évaluer les modifications qui ont été faites – durant les étapes 1 à 3 – au niveau de la structure profonde par l’utilisation des niveaux logiques.
  5. Explorer les évolutions que les modifications au niveau de la structure profonde auront apportées à la structure de surface.

Conclusion sur les micro-stratégies[modifier]

Robert Dilts a fait un énorme travail, très détaillé, sur les micro-stratégies de Freud. Dans son ouvrage, il en tire des liens avec différentes techniques PNL (méta-modèle, histoire de vie, etc.)

Notes et références[modifier]