Monique Esser

De Wiki Pnl
Aller à : navigation, rechercher
Monique Esser

[[Image:|thumb|200px|]]

Biographie

Nom : Monique Esser
Naissance : 1938 - Congo belge
Décès : -
Nationalité : Belge

Thématique

Etude : Docteur en sciences pédagogiques,
enseignante en PNL
Profession : Professeur d'université,
auteur, psychothérapeute
Travaux : Analyse conceptuelle et
historique de la PNL

Monique Esser est née en 1938 à Nyiamitaba-Masisi (anciennement au Congo belge). Elle est professeur émérite à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Éducation et à la Faculté ouverte de Sciences politiques, économiques et sociales à l'université catholique de Louvain-la-Neuve, en Belgique. Elle est également formatrice et psychothérapeute en PNLt, la Programmation Neuro-Linguistique[1] appliquée à la psychothérapie. Elle a obtenu en 2014 le prix NLPNL (Fédération des associations francophones des certifiés en PNL) pour ses travaux de descriptions conceptuelles de la PNL.

Formation universitaire

Elle est docteur en sciences pédagogiques de l'université catholique de Louvain. Elle a obtenu un doctorat en sciences pédagogiques dans la même université, en 1975. Sa thèse intitulée L'Insertion des étudiants en première année universitaire a été primée à deux reprises : par le prix Tobee Jonkheere de l'Académie royale de Belgique en 1980 et par le grand prix du CRIEP (Centre de recherche et d'information sur les études et les professions), en 1979.

Formations complémentaires

Monique Esser s'est formée durant plusieurs années à la psychosociologie, puis à l'approche rogérienne et à l'analyse transactionnelle au CFIP (Centre de formation psychosociologique), à Bruxelles. Elle a été certifiée comme praticien en 1985, Maitre-Praticien en 1987 et enseignante en PNL[2] par le New York Training en 1989. Elle s'est aussi formée à l'hypnose ericksonienne avec A. Linden, S. Gordlstone et S. Brooks, de 1994 à 1996. Elles s'est également formée de façon plus ponctuelle à la psychanalyse, aux Groupes Balint, à l'entretien thérapeutique, à la visualisation, à la Gestalt-thérapie, à l'approche provocative, à l'Approche systémique et à la Créativité et Constellation familiales.

Formations données

Occasionnellement, Monique Esser officie comme psychosociologue de 1980 à 1985. De 1978 à 1988, elle donne des séminaires divers dans l'Enseignement supérieur de Nursing (ACN et Deux Alices). De 1983 à 1991, elle est superviseur dans un IMP.

En PNL, elle a donné des formations certifiantes de praticien et de maître praticien en PNL de 1985 à 1991 dans une Association humaniste (Synergie) et à l'université de Lille III, Département d'Éducation Permanente de 1985 à 1999. Elle a également certifié plusieurs formateurs en PNL.

Pratique de la psychothérapie

Monique Esser pratique la psychothérapie depuis 1980, d'abord dans la perspective rogérienne, puis en analyse transactionnelle et, depuis 1986, en PNL.

Elle est titulaire du certificat européen de psychothérapie (CEP) depuis 2003[2].

Elle considère que la PNL est, par construction, une approche psychothérapeutique[3]. Elle a été finalisée sur cette base jusqu'en 1977 par les fondateurs, et jusque dans les années 1980 par Leslie Cameron Bandler et par Steve et Connirea Andreas. Puis, pour des raisons commerciales, elle a été enseignée au grand public depuis 1977 et elle a été ainsi réduite à un ensemble de techniques. Bien que très rigoureuse quand elle est effectivement respectée, elle fait appel à une pédagogie expérientielle très structurée, qui passe malheureusement sous silence sa finalité première et la complexité des savoir-faire et des manières d'être des thérapeutes qui l'ont inspirée. De ce fait, au fil du temps, la PNL a amplifié le rôle de sa dimension pragmatique, au détriment de ses dimensions éthiques et épistémique[3]. Monique Esser s'inquiète de son éthique et de son manque d'élaboration intellectuelle dans son essaimage tout public et dans son usage commercial[4].

Bibliographie

Ouvrages

  • Nicolas Duruz et Michèle Gennart, Traité de psychothérapie comparée, Médecine et Hygiène, Genève, 2002, (ISBN 978-2880491680).
  • Monique Esser, La PNL en perspective, Labor, Bruxelles, 2003, (ISBN 2-8040-1792-3).
  • Monique Esser (dir.), La Programmation neuro-linguistique en débat, L’Harmattan, Paris, 2004, (ISBN 2-7475-6775-3).
  • Monique Esser (dir.), La PNL en Psychothérapie, Satas, Bruxelles, 2014, (ISBN ).

Articles

  • Esser, M. (1995a), « Réflexion épistémologique et PNL » (1Modèle:Re partie), Métaphore, journal de NLPNL, no 14, (conférence transcrite par F. Balta).
  • Esser, M. (1995b), « Réflexion épistémologique et PNL » (2e partie), Métaphore, journal de NLPNL, no 15, (conférence transcrite par F. Balta).
  • Esser, M. (1996a), « L’Empathie dans la programmation neuro-linguistique », Séminaire d’Anthropologie philosophique 1995-1996, université catholique de Louvain.
  • Esser, M. (1996b), « Modéliser le savoir-faire et le savoir-être des bons évaluateurs », colloque de l’ADMEE, Louvain-la-Neuve.
  • Esser, M. (1997), Et si nous parlions de phénoménologie à propos de la PNL ?, conférence non publiée, 3e congrès international de PNL, Genève, octobre.
  • Esser, M. (2002), « La Programmation neuro-linguistique », in Duruz N. & Gennart, M. (2002), {{#if: 375 | p. 375 | p.  }}-404.
  • Esser, M. (2003a), La PNL en perspective, édition revue et augmentée, Bruxelles, Labor.
  • Esser, M. (2003b), « Comprendre pour accompagner dans "la culture de l'individu », ARIATE 10e colloque international "Comment accompagner ?", mars 2003, Charleroi - Belgique
  • Esser, M. (Dir) (2004), La PNL en débat, Paris, l’Harmattan.
  • Esser, M. (2004), « Qu'est-ce que la PNL », in Esser, M., 2004, {{#if: 17 | p. 17 | p.  }}-33.
  • Esser, M. (2004), « La naissance de la PNL », in Esser, M., 2004, {{#if: 131 | p. 131 | p.  }}-199.
  • Esser, M. (2006), « La Programmation Neuro-Linguistique » (propos recueillis par A. Perraud), France-Culture, Transcription http://w4-web251.nordnet.fr/actualites/actu.php?id=65
  • Esser, M. (2007), Psychothérapie Neuro-Linguistique : « Vous avez dit modélisation ? » ?

Enjeux, portée et significations pour la PNLt http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=article&no=7180

  • Esser, M. (2008), PNL avancée, Seine-Port, Séminaire non publié.
  • Esser, M. (2010), "Questionner le sens de la PNL et de la PNLt", colloque NLPNL, 20 septembre 2010.

Notes et références

  1. {{#ifeq:Esser, 2004|aucune |{{#if:Monique Esser, 2004 |Monique Esser, 2004 |{{#if: | et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }} |[[#{{#if:Esser, 2004 |Esser, 2004 | }}|{{#if:Monique Esser, 2004 |Monique Esser, 2004 |{{#if: | Modèle:Et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }}]] }}{{#if: |, }}{{#if:17 |, {{#if: | p. {{{1}}} | p.  }}17 }}.
  2. 2,0 et 2,1 {{#ifeq:Esser, 2003|aucune |{{#if:Monique Esser, 2003 |Monique Esser, 2003 |{{#if: | et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }} |[[#{{#if:Esser, 2003 |Esser, 2003 | }}|{{#if:Monique Esser, 2003 |Monique Esser, 2003 |{{#if: | Modèle:Et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }}]] }}{{#if:4e de couverture |, 4e de couverture }}{{#if: |, {{#if: | p. {{{1}}} | p.  }} }}.
  3. 3,0 et 3,1 {{#ifeq:Duruz, 2002|aucune |{{#if:Monique Esser in Duruz et Gennart, 2002 |Monique Esser in Duruz et Gennart, 2002 |{{#if: | et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }} |[[#{{#if:Duruz, 2002 |Duruz, 2002 | }}|{{#if:Monique Esser in Duruz et Gennart, 2002 |Monique Esser in Duruz et Gennart, 2002 |{{#if: | Modèle:Et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }}]] }}{{#if: |, }}{{#if:383 |, {{#if: | p. {{{1}}} | p.  }}383 }}.
  4. {{#ifeq:Esser, 2003|aucune |{{#if:Monique Esser, 2003 |Monique Esser, 2003 |{{#if: | et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }} |[[#{{#if:Esser, 2003 |Esser, 2003 | }}|{{#if:Monique Esser, 2003 |Monique Esser, 2003 |{{#if: | Modèle:Et al. |{{#if: |, et |{{#if: | et | }} }} }} }}]] }}{{#if: |, }}{{#if:158 |, {{#if: | p. {{{1}}} | p.  }}158 }}.